1. RSE

  2. La Fondation Groupe Butagaz

  3. Projets

Les projets de la Fondation groupe Butagaz

Le premier projet de la Fondation groupe Butagaz est un projet de lutte contre la précarité énergétique par la rénovation de logements énergivores dans le village de Flers (62).

La rénovation de logements énergivores dans le village de Flers (62)

Nous avons lancé un projet de lutte contre la précarité énergétique dans le village de Flers (62) où nous aidons à la rénovation énergétique des logements. 

"Le véritable impact du projet est d’avoir initié un nouveau modèle de collaboration entre institutions privées et publiques dans une optique durable"

Témoignage d'Ingrid Gaillard, Maire de Flers (62).

" Je suis maire d’une commune petite par la taille mais grande par la qualité de vie qu’elle offre à ses habitants. Pour preuve, notre village connaît un regain d’intérêt ces dernières années et de nouvelles familles viennent régulièrement s’établir, redonnant vie à d’anciennes constructions traditionnelles. Notre patrimoine bâti est magnifique même si souvent immense et totalement dépourvu d’isolation.

Il faut dire qu’à la période où ont été construites les fermes qu’investissent nos nouveaux arrivants, le bois et le fioul constituaient des modes de chauffage dont on ne mesurait pas encore l’impact qu’il soit financier ou environnemental !

Aujourd’hui, que nous soyons citoyens ou élus, nous partageons tous l’impératif de la transition énergétique. Ainsi, ce fut une des premières initiatives de notre équipe municipale d’établir un bilan énergétique des bâtiments communaux et de lancer le chantier de rénovation thermique de la mairie-école dès 2018. Toutefois, dans des petites collectivités rurales comme la nôtre, la problématique des ressources s’exprime d’abord en termes financiers. Nos autres projets étaient restés en suspens faute de disposer d’une capacité d’investissement suffisante.

L’intervention de la fondation groupe Butagaz, en mars 2020, proposant d’accompagner et de financer complètement un projet de rénovation thermique de bâtiments municipaux et d’habitats individuels, nous a surpris et même déstabilisés dans un premier temps. Je peux l’avouer, je me suis donnée le temps de la réflexion avant de proposer à Mme Gallois et Mme Pierry – présidente et vice-présidente de la fondation groupe Butagaz – de venir soumettre leur projet au conseil municipal. Dès les premiers échanges, nous avons tenu ensemble un langage de vérité, et si nous avons si facilement trouvé des consensus, c’est d’abord grâce à la qualité du dialogue qui s’est instauré entre nous.

Depuis, notre commune a servi de cadre pour le lancement officiel de la fondation groupe Butagaz, en présence de Mme Emmanuelle Wargon – Ministre du Logement, de l’Égalité des territoires et de la Ruralité. Nous avons également achevé le chantier de la rénovation thermique de notre école communale, qui offrira un cadre propice pour les enfants et leurs enseignants à la rentrée prochaine. Grâce au double financement des aides de l’État et de la fondation groupe Butagaz, 11 familles de Flers ont bénéficié gratuitement de l’audit énergétique de leur maison et 2 familles vont pouvoir profiter de la rénovation énergétique gratuite de leur habitat.

Au-delà de la satisfaction que nous pouvons tous retirer d’avoir mis concrètement en œuvre la transition énergétique sur notre territoire, je voudrais souligner l’exemplarité de notre collaboration. L’aboutissement de nos efforts ne se limite pas aux bienfaits que connaîtront quelques habitants, je crois que son véritable impact est d’avoir initié un nouveau modèle de collaboration entre institutions privées et publiques dans une optique durable. Je porte l’espoir que cet exemple essaimera pour l’avenir."

« Le plus important pour moi est que l’on puisse mener à bien notre mission à travers des projets concrets, réalistes et réalisables », note Nathalie Virgo.

Témoignages de Nathalie Virgo et Aurélien Barbé, membres du Conseil de la Fondation

La Fondation groupe Butagaz : la transition énergétique en pratique

La fondation groupe Butagaz a vu le jour en septembre 2020 avec le lancement d’un programme de rénovation à Flers. Sa vocation ? Jouer un rôle actif dans la transition énergétique de proximité en la mettant à la portée de tous grâce à des actions concrètes auprès des Français et des territoires. Réunissant des personnalités extérieures sensibles au sujet et des collaborateurs du groupe Butagaz, la Fondation s’inscrit en parfaite cohérence avec la démarche RSE du groupe Butagaz, fournisseur multi-énergies et services, engagé dans la transition énergétique de proximité. Le premier projet de la Fondation traite de la transition énergétique à l’échelle d’un village avec, en toile de fond, la lutte contre la précarité énergétique, véritable fléau social et écologique qui touche encore près de 7 millions de Français.

Un premier projet mobilisateur

Nathalie Virgo, responsable du service clients “Butagaz par Mega” et Aurélien Barbé, Directeur supply chain et achats, ont rejoint la fondation groupe Butagaz en qualité de secrétaire générale et de trésorier. Ces fonctions, nécessaires pour structurer la Fondation, restent formelles à leurs yeux.

« Le plus important pour moi est que l’on puisse mener à bien notre mission à travers des projets concrets, réalistes et réalisables », note Nathalie Virgo.

Aurélien Barbé ajoute : « Le projet de Fondation a vraiment raisonné en moi. Mon père était garde forestier et ma mère secrétaire de mairie d’une commune de 250 habitants. Je retrouve là les fibres écolo et sociale qu’ils m’ont transmises. La précarité énergétique est un sujet qui est un peu laissé de côté en France. On n’en parle pas tous les matins à la radio ! Les aides existantes restent difficiles d’accès pour les personnes éligibles car les démarches administratives sont complexes. »

La transition énergétique en pratique: acte 1 à Flers

La première initiative de la Fondation se déroule actuellement dans le village de Flers dans le Pas-de-Calais. Le projet est d’aider des familles en situation de précarité énergétique en les faisant bénéficier d’un audit énergétique de leur habitat et d’un bouquet de travaux financés par des aides d’État et par la Fondation. Parmi les nombreux dossiers déposés par les Flersois, 11 familles ont pu bénéficier gratuitement d’un audit énergétique de leur logement. Le partenariat entre la Mairie de Flers et la Fondation permettra également de rénover la mairie-école du village, créant ainsi de la valeur pour tous les Flersois.

Entre le lancement de la Fondation et le changement effectif des conditions de vie de ces ménages, seulement 12 mois se seront écoulés. « Pour nous, la transition énergétique en pratique, c’est du tangible : on veut apporter cette simplicité pour aider concrètement les gens », souligne Aurélien Barbé. Les collaborateurs membres de la Fondation et le service clients du Groupe ont été en première ligne dans le montage des demandes d’aides à la rénovation énergétique MaPrimeRenov’. Mais la Fondation a aussi l’ambition de tisser une vraie dynamique dans les territoires où elle s’investit. « Toutes les décisions sont prises conjointement avec le conseil municipal de Flers et le bureau d’études ETC qui a conduit l’audit énergétique. De même, pour la phase de chantier, nous allons solliciter des artisans locaux qui sont certifiés RGE (Reconnus Garants de l’Environnement). Lorsque les travaux seront terminés, on ira constater sur place que tout est conforme aux exigences spécifiées durant la consultation avec le maître d’œuvre », explique Nathalie Virgo.

Vers une implication élargie

Une des ambitions de la Fondation à moyen terme est de donner la possibilité aux autres collaborateurs du Groupe d’apporter leur pierre à l’édifice. « Quand le projet de Fondation a été annoncé en interne, beaucoup de gens de mon équipe ont spontanément eu envie de participer à cette aventure. Le terreau était fertile car cette initiative fait sens avec notre mission d’énergéticien et nos valeurs d’entreprise.

À l’avenir, nous devons réfléchir à la façon dont les collaborateurs qui le souhaitent pourraient consacrer quelques heures par an aux sujets qui animent la Fondation

car nous avons déjà de nouveaux projets à l’étude ! La Fondation est un bébé du groupe Butagaz en phase avec sa démarche RSE », conclut Aurélien Barbé.

La présentation du projet en vidéo

Découvrez notre projet dans cette première vidéo réalisée par Maison & Travaux, basée sur les témoignages d'une famille flersoise, d'Ingrid Gaillard- Maire de Flers- et de Sylvie Gallois- Présidente de la Fondation groupe Butagaz.

Les différentes étapes de notre projet 

Pour comprendre les différentes étapes de notre projet de Flers, vous pouvez consulter les articles suivants, publiés dans le magazine et sur le site internet de Maison & travaux : 

Témoignage sur l'audit du logement d'une famille Flersoise

Dans cette seconde vidéo, retrouvez le témoignage d'une famille Flersoise suite à l'audit de son logement et celui de Nicolas Vindel, thermicien du bureau d'études ETC.

Annonce de la sélection

Dans cette autre vidéo, découvrez la réaction de la famille Roboam, sélectionnée pour les travaux de rénovation ainsi que le témoignage de Nikola Karabatic :

Flers (62) : chronique d’une rénovation bien pensée

C’est dans la commune de Flers, dans le département du Pas-de-Calais qu’a été initié le premier projet conduit par la Fondation groupe Butagaz. Un an après le lancement de l’opération, les études thermiques ayant livré leurs résultats, deux architectes ont pris conjointement la maîtrise d’œuvre  du sujet pour définir et conduire le programme de rénovation énergétique de deux logements de particuliers de la commune. Revue de détails avec deux professionnels engagés pour le confort des habitants.

Petit rappel des faits. La Fondation groupe Butagaz est dédiée à la mise en pratique de la transition énergétique de proximité et c’est dans la commune de Flers, au terme d’un processus de sélection ouvert à tous les habitants de la zone communale, qu’ont été identifiés deux logements à rénover, véritables passoires thermiques entrainant leurs locataires dans une situation de précarité énergétique. « C’est la vocation de la Fondation » précise Anne Stéphanie Pierry - Vice-Présidente de la Fondation –  « nous intervenons concrètement à hauteur d’homme.

C’est un état d’esprit qui se traduit par l’implication de collaborateurs du groupe Butagaz directement dans les dossiers et donne du sens à notre action. Nous entreprenons dans les territoires les plus sensibles à la précarité énergétique et nous jouons la carte du local en faisant appel à des acteurs implantés au plus proche des réalisations. »

C’est ainsi qu’à l’aide des services  de la mairie de Flers, deux familles ont vu leurs dossiers de rénovation sélectionnés pour bénéficier à la fois de primes de l’État, mais aussi d’une aide de la Fondation groupe Butagaz pour financer le “reste à charge” - c’est-à-dire les travaux non financés par les subventions. La première étape, consistant en un bilan thermique des logements, a livré ses résultats en juin 2021. À partir de ce bilan, deux architectes sont intervenus pour déterminer le programme des travaux et assurer la maîtrise d’œuvre du chantier. C’est ainsi que Matthieu Marty et Sébastien Muteba - tous deux anciens élèves de l’école d’architecture de Lille et diplômés en 2006 - ont fait acte de candidature commune et supervisent la phase chantier avec pour objectif une livraison à l’automne 2022. « Il est assez rare qu’on fasse appel  à un architecte pour le pilotage d’un chantier de rénovation de maisons individuelles » explique Matthieu Marty qui a été à l’origine de cette candidature commune.

« Souvent ce type de chantier est traité sous le seul angle technique pour palier une déficience de l’habitat :  ce peut être un défaut de l’isolation, une huisserie présentant trop de déperdition, etc. Même si l’objectif que nous poursuivons peut se résumer par une performance énergétique - en l’occurrence obtenir une économie  de consommation énergétique de 35 % pour la première habitation et de 18 % pour la seconde - un logement est d’abord un lieu de vie où nous devons prendre en compte le confort des résidents. C’est là que notre intervention prend toute son importance : connaître et comprendre l’usage que les habitants font de leur habitat pour optimiser le plan de travaux. Tenir des comptes des habitudes de la famille, cadencer le chantier pour ne pas perturber leur vie, sélectionner des appareillages adaptés aux usages... ce sont des points fondamentaux de la vision et du rôle de l’architecte. »

« Il est vrai que faire appel à de la maîtrise d’œuvre pour des chantiers de cette dimension est en dehors des habitudes » poursuit Sébastien Muteba . « Mais c’est une démarche qui va se développer dans l’avenir. En effet, face aux enjeux énergétiques liés à la crise climatique, la majorité des économies d’énergie repose sur des travaux de rénovation dans des logements existants et pas uniquement dans l’habitat neuf ! Un bâtiment construit aujourd’hui répond à des normes qui limitent sa consommation énergétique. En revanche, quand vous prenez le parc existant, dans lequel subsistent un grand nombre de passoires thermiques, le ratio de gain de performance énergétique se situe dans une fourchette de 6 à 10 entre  le neuf et l’ancien ! »

« En travaillant à deux sur ce dossier nous avons pu dégager des points d’équilibre » reprend Matthieu Marty. « Nous apprenons à cibler l’essentiel : la contrainte économique reste majeure même avec l’aide apportée par la Fondation. Nous faisons donc du sur-mesure en opérant nos choix selon les gains de performance énergétique et le confort des familles. Avec Sébastien nous nous sommes retrouvés sur ce projet car nous voulons pratiquer notre métier en le rendant accessible au plus grand nombre. » « Effectivement » poursuit Sébastien Muteba, « ce projet nous amène à repenser toutes nos habitudes de travail. Par exemple nous avons revus nos CCTP (Cahier des Clauses Techniques Particulières) pour les simplifier. En tant qu’architectes DPLG (diplôme d’architecte diplômé par le gouvernement) nous engageons notre responsabilité en pilotant un chantier et nous avons des procédures bien définies. Or, nous devons travailler en bonne intelligence avec les artisans locaux qui n’ont pas toujours les compétences administratives des grands groupes du bâtiment. Nous devons donc nous adapter et être très présents sur le chantier pour que la réalisation soit conforme à nos prescriptions. Heureusement, nos cabinets respectifs sont situés à quelques dizaines de kilomètres de Flers, nous remplissions aussi le critère régional ! »

Le DCE (Dossier de Consultation des Entreprises) - qui permet  le chiffrage des travaux - ayant été transmis à 4 entreprises locales,  une équipe  a été constituée et les travaux sont programmés pour la rentrée 2022 afin que les familles puissent passer le prochain hiver “au chaud” !