Plantation de haies : les projets label bas carbone soutenus par Butagaz
  1. RSE

  2. Nos actions bas carbone

  3. Les projets bas carbone
  4. Label bas carbone : projets de plantation de haies

Label bas carbone : projets de plantation de haies

En qualité d’énergéticien, la transition énergétique de proximité est l’un des piliers de la politique RSE du Groupe.  Depuis 2023, Butagaz soutient des projets labélisés bas carbone  

Parmi les 12 projets soutenus par le Groupe, en 2024, un nouveau type de projet voit le jour : la plantation de haies.  

La plantation de haies en milieu rural et agricole mêle la plantation d’une variété d’essences arbustives idéales pour s’adapter au dérèglement climatique et s’étend bien souvent sur des dizaines de kilomètres.  

A quoi servent les plantations de haies ? 

La protection de la biodiversité

Les haies ont différentes fonctions non-négligeables telles que la préservation de la biodiversité, l’enrichissement naturel des sols, la protection contre les aléas climatiques (inondations, tempêtes à répétition…) et contre l’utilisation de certains produits phytosanitaires. En fonction des territoires où elles se trouvent, les haies n’ont pas le même usage. Dans les régions normandes, elles permettront de faire un rempart au vent, tandis que dans les plaines du sud de la France, elles pourront maintenir une certaine humidité afin de protéger la faune locale, ou encore abriter du soleil et des fortes chaleurs les animaux de culture.   

De toute évidence, les haies jouent véritablement un rôle localement pour participer, à leur manière, à la régulation du climat. 

Les haies, un élément clef pour capter le carbone

Avec l’augmentation constante des gaz à effet de serre, les haies participent à la captation du carbone et ce grâce à la diversité des essences qui les composent. 

Toutes ces raisons ont contribué à la volonté du Groupe de soutenir des agriculteurs engagés dans une démarche de production écoresponsable. 

 Le projet de compensation carbone de plantation des haies se situe sur le Domaine des Vergers du  

Quesnay sur la commune de Pissy-Pôville, dans le département de la Seine Maritime (région Normandie).  

 Ce projet de compensation consiste à planter 12 km de haies sur une exploitation agricole.  

L’objectif est d’entourer la quasi-totalité des parcelles de l’exploitation de haies.