1. Egalité Hommes-Femmes

Index de l’égalité femmes-hommes

Paris, 01.03.2022

Créé par la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel, l’Index de l’égalité professionnelle permet aux entreprises de mesurer les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes et de mettre en évidence les points de progression et d’évolution salariale. Conformément aux obligations de transparence fixées par la loi, les entreprises de plus de 50 salariés doivent publier cette information pour le 1er mars 2022.

Cet index permet aux entreprises concernées d'évaluer sur 100 points le niveau d'égalité entre les hommes et les femmes en s'appuyant sur les critères suivants :

  • écart de rémunération femmes-hommes ;
  • écart de taux d'augmentations individuelles ;
  • écart de taux de promotions (concerne uniquement pour les entreprises de plus de 250 salariés, c’est-à-dire la société Butagaz dans le cas présent).
  • nombre de salariées augmentées à leur retour de congé de maternité ;
  • parité parmi les 10 plus hautes rémunérations ;

Pour identifier et prévenir l’inégalité entre les femmes et les hommes, le groupe Butagaz a procédé au calcul de l’index égalité dans ses différentes entités et a obtenu une moyenne pondérée de 91 sur 100. À titre de comparatif, la moyenne nationale est de 85. 

BUTAGAZ SAS
Au sein de la société Butagaz, notre politique salariale et les différentes actions menées au cours de l’année nous ont permis d'obtenir une note globale de 94 sur 100.
Ce score s’explique par les bons résultats obtenus pour les différents critères d’égalité. En effet, les scores maximaux ont été atteints en ce qui concerne l’écart des taux d’augmentations individuelles (20/20), le nombre de femmes parmi les 10 plus hautes rémunérations de l’entreprise (10/10) et l’augmentation des salariées de retour de congé maternité (15/15).
L’écart de rémunération entre les femmes et les hommes a quant à lui obtenu un score de 39 sur 40. 
Enfin, l’indicateur relatif à l'écart de taux de promotions est évalué à 10 sur 15, les femmes étant légèrement surreprésentées par rapport aux hommes dans les collaborateurs ayant bénéficié d’une promotion en 2021. 

DISTRINORD GAZ
Au sein de notre filiale Distrinord Gaz, le score obtenu pour l’année 2021 s’élève à 71 sur 100, contre seulement 43 sur 100 pour l’année 2020, soit une augmentation de 28 points en un an. Cette progression conséquente marque le lancement d’un plan de progression fort au sein de Distrinord Gaz, bien que celui-ci reste encore insuffisant pour obtenir un résultat satisfaisant. 
Dans le détail, les scores maximaux ont été atteints en ce qui concerne l’écart des taux d’augmentations individuelles (35/35) et l’augmentation des salariées de retour de congé maternité (15/15). 
En revanche, l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes a obtenu un score de 21 sur 40 et le nombre de femmes parmi les 10 plus hautes rémunérations de l’entreprise a conduit à une note de 0 sur 10.
Un plan d’action fort sera déroulé au cours l’année 2022 afin de corriger ces résultats qui demeurent insatisfaisants : l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes est en effet une priorité pour la Direction de l’entreprise. 

GAZ DE PARIS
La politique salariale et les différentes actions menées au cours de l’année chez notre société-sœur Gaz de Paris (ou Gaz Européen) a permis d'obtenir une note globale de 78 sur 100 en 2021. Ce résultat est en augmentation sensible puisque cette structure avait obtenu un score de 41/100 en 2019 puis 62/100 en 2020, ce qui traduit la réalisation et la réussite d’un plan d’action fort en faveur de l’égalité femme / homme en entreprise depuis deux ans. L’effort est bien sûr à poursuivre dans les prochaines années afin d’approcher au maximum de l’objectif des 100 points. 
Dans le détail, les scores maximaux ont été atteints en ce qui concerne l’écart des taux d’augmentations individuelles (35/35) et l’augmentation des salariées de retour de congé maternité (15/15). L’écart de rémunération entre les femmes et les hommes a quant à lui obtenu un score de 23 sur 40 et le nombre de femmes parmi les 10 plus hautes rémunérations de l’entreprise a permis d’obtenir une note de 5 sur 10. 

GAZARMOR
Au sein de notre filiale Gazarmor, notre politique salariale et les différentes actions menées au cours de l’année nous ont permis d'obtenir une note globale de 92 sur 100.
Les scores maximaux ont été atteints en ce qui concerne l’écart des taux d’augmentations individuelles (35/35) et l’augmentation des salariées de retour de congé maternité (15/15). L’écart de rémunération entre les femmes et les hommes a pour sa part obtenu un score de 37 sur 40 et le nombre de femmes parmi les 10 plus hautes rémunérations de l’entreprise a permis d’obtenir une note de 5 sur 10. 

LOGIGAZ-NORD
Au sein de notre filiale Logigaz-Nord, notre politique salariale et les différentes actions menées au cours de l’année nous ont permis d'obtenir la note globale de 99 sur 100.
Les scores maximaux ont été atteints en ce qui concerne l’écart des taux d’augmentations individuelles (35/35), le nombre de femmes parmi les 10 plus hautes rémunérations de l’entreprise (10/10) et l’augmentation des salariées de retour de congé maternité (15/15). 
Seul l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes a obtenu un score de 39 sur 40. 

PROXIGAZ
Au sein de notre filiale Proxigaz, notre politique salariale et les différentes actions menées au cours de l’année nous ont permis d'obtenir une note globale de 90 sur 100.
Les scores maximaux ont été atteints en ce qui concerne l’écart des taux d’augmentations individuelles (35/35) et l’augmentation des salariées de retour de congé maternité (15/15). 
L’écart de rémunération entre les femmes et les hommes a quant à lui obtenu un score de 35 sur 40 et le nombre de femmes parmi les 10 plus hautes rémunérations de l’entreprise a permis d’obtenir une note de 5 sur 10. 

Nos autres filiales comptant moins de 50 collaborateurs, elles ne sont pas concernées par le calcul de l’index égalité professionnelle.