1. Espace presse
  2. Communiqués de presse
  3. Observatoire des énergies de chauffage des Français dans les territoires

Observatoire des énergies de chauffage des Français dans les territoires

Alors que depuis le 1er juillet 2022, l’installation de chaudières au fioul est interdite, une analyse des évolutions des usages énergétiques menée par Butagaz et le Synasav permet aux décideurs d’identifier les enjeux et le chemin à parcourir par région pour accélérer la transition énergétique vers des énergies de chauffage moins carbonées.

Toutes les régions françaises sont engagées dans la voie de la transition énergétique

Globalement, l’ensemble des régions progresse vers des énergies de chauffage moins carbonées. Fini le fioul, place aux énergies plus respectueuses de l’environnement. Les réponses sont multiples avec de nombreuses solutions existantes comme l’électricité, le gaz naturel, le gaz propane pour certains types de bâtiments, ou encore d’autres énergies comme les pellets de bois. Telles sont les énergies alternatives au fioul et majoritairement en croissance qui séduisent les Français dans les territoires.

Découvrez l'Observatoire par Butagaz et le Synasav, juillet 2022

Les régions les plus avancées avec l’utilisation d’énergies moins carbonées sont l’Île-de-France, la région Sud (PACA) et l’Occitanie. Les trois régions utilisent respectivement 76%, 77%, et 73% d’énergies moins ou peu carbonées (électricité & gaz naturel) pour se chauffer. L’électricité dans ces régions fortement peuplées est majoritaire, à l’exception de l’Île de France qui se chauffe à 42% au gaz naturel et 34% à l’électricité.

 

A chaque région son mix énergétique

Même si on note une évolution favorable dans toutes les régions, on constate des grandes disparités sur le choix des énergies de chauffage et de leur proportion dans le mix énergétique. La Normandie, le Centre-Val de Loire et Pays de la Loire ont un mix énergétique équilibré avec environ 1/3 en électricité, 1/3 au gaz naturel et 1/3 sur les autres énergies de chauffage mais plus de 10% de fioul. A l’inverse, la Corse dispose d’un parc à 68% chauffé à l’électricité et seulement 2% au fioul. Cela s’explique par sa position géographique particulière et son plus faible nombre de logements. Le Nord est la région la plus équipée en proportion en chauffage au gaz naturel. Ceci s’explique par la typologie de logements en fonction de leur catégorie, résidentiels ou tertiaires.

Le communiqué de presse